Je rampe doucement vers la terre ferme…

Je rampe doucement vers la terre ferme et me crois sauvée quand tout à coup je m’enfonce brutalement dans de l’eau bleue. Je suis dans la mer ?? Non… ce n’est pas possible ! Mais si ! Je ne vois plus que du bleu autour de moi, celui de la mer, celui du ciel… Je n’en ai donc pas fini ? Laissez-moi respirer, nom d’une pipe !

Ciel, quelque chose vient de m’attraper par la cheville ! Il m’enfonce sous l’eau ! J’ai à peine eu le temps d’attraper au vol une bouffée d’air que déjà ma tête se trouve entièrement sous l’eau… Je me débats, lâchant quelques bulles d’air par la même occasion. Mais la chose me tient bien. Si seulement je pouvais savoir ce que c’est…

J’ouvre les yeux en grand, il me faut quelques secondes pour m’habituer. Et là, je vois une horrible bestiole, j’en ai des frissons… La seule bête que je craigne vraiment sous l’eau… Une pieuvre !

Je tape sur sa tentacule, sur sa tête… Partout où je le peux. Elle a un petit moment de faiblesse, j’en profite pour aller prendre une goulée d’air. Il va falloir combattre au corps à corps ; et dans l’eau, c’est clairement elle qui a l’avantage…

Instinctivement, je regarde si j’ai toujours l’épée avec moi. J’espère de tout coeur qu’elle n’est pas restée au fond de la boue tout à l’heure. Je tâte partout, je m’inquiète, mais je finis par la trouver. J’ai enfin un espoir de m’en sortir à présent. Si je n’ai pas de tentacules, j’ai une arme tranchante.

A nous deux la belle ! Je ne tiens pas à finir dans ton estomac, si affamée sois-tu !

Il me semble voir une lueur d’affolement dans un de ses yeux. Cette bête serait donc intelligente ? Je vais en profiter !! Je lui lance mon regard le plus féroce, lui montrant que je n’ai pas peur de ses huit bras ! A peine ai-je essayé de l’intimider que je tranche la tentacule qui me tenait par la cheville. Elle se tord dans tous les sens, m’attrape avec ses autres tentacules, mais je continue. Du moins j’essaye. Ce n’est pas simple de manœuvrer une épée dans l’eau quand on a un besoin urgent de respirer…

J’ai envie d’ouvrir grand la bouche pour respirer, je veux respirer, je dois respirer…

Dans un dernier sursaut d’énergie, je lance mon épée vers la bête. Mes yeux se troublent. Si le dragon ne m’a pas tué, cette petite chose a réussi… Je ferme les yeux, ouvre la bouche, et avale…

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Oceanelle
    Jan 17, 2012 @ 11:34:20

    Je passe, je te bise …. rires

    J'aime

    Réponse

  2. colettedc
    Jan 17, 2012 @ 12:52:07

    … j’espère que non ! … ouf ! …

    J'aime

    Réponse

Votre avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 236 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :