La leçon du papillon


Un homme qui se promenait vit un cocon dans un petit trou.
Il s’arrêta de longues heures à observer le papillon qui s’efforçait de sortir par ce petit trou. Après un long moment, le papillon semblait avoir abandonné, et on aurait dit qu’il avait fait tout ce qu’il pouvait pour sortir de ce trou, sans succès.
Alors, l’homme décida d’aider le papillon : il prit un canif et ouvrit le cocon.
Le papillon sortit aussitôt mais son corps était maigre et engourdit, ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine.L’homme continua à l’observer, pensant que d’un moment à l’autre, les ailes du papillon s’ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu’il puisse prendre son envol. Il n’en fut rien !
Et le pauvre papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries. Jamais il ne put voler.
Ce que l’homme, avec son geste de gentillesse et son intention d’aider, ne comprenait pas, c’est que le passage par le trou étroit du cocon était l’effort nécessaire pour que le papillon puisse transmettre le liquide de son corps à ses ailes de manière à pouvoir voler.
La morale de cette histoire est que, parfois, l’effort est exactement ce dont nous avons besoin dans notre vie. Et qu’avec une âme charitable et des intentions louables, on peut parfois faire plus de mal que de bien…

Ruth Sanford

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. filamots
    Mar 14, 2012 @ 10:13:52

    Oui, peut être.
    En tout cas où je rejoins le texte, c’est l’intervention de l’homme dans la nature. Dans ce cas, acte au demeurant fort louable, mais qui allait à l’encontre de la nature.
    Même si l’être humain fait partie de la nature, il est tellement complexe !
    Intervenir ou pas, oh ! que voilà un bon débat de psychologie 🙂
    Belle journée à toi, nous allons en promenade aujourd’hui.
    Si tu cherches ton lien sur mon blog, il a changé de place, et je l’ai mis dans les sticky. Oui je réorganise encore et encore ! 🙂

    J'aime

    Réponse

  2. gwen la butineuse
    Mar 14, 2012 @ 10:15:43

    C’est l’introduction d’un texte de Ruth Sanford, on aime vraiment les mêmes choses, j’ai mis la suite sur mon blog (aimer la main ouverte). A nous 2 on a l’ensemble! C’est vraiment un chouette partage! Merci.

    J'aime

    Réponse

  3. telavivcat
    Mar 14, 2012 @ 10:35:00

    comme c’est vrai ! Bisous

    J'aime

    Réponse

  4. colettedc
    Mar 14, 2012 @ 15:50:35

    Et, c’est tellement, tellement vrai ! Bises.

    J'aime

    Réponse

Votre avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 236 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :