Il est des secondes

.

Il est des secondes qui partent on ne sait où

Quand on voudrait que le temps se rapetisse

Et s’étire dans un voile multicolore sans fin

.

Il est des gestes qu’on ne peut oublier, tu sais

Tels tes doigts qui se promènent sur ma joue

Un cœur à cœur à travers un regard étonné

.

Il est un temps à vivre sans avoir à se retenir

Un temps de deux, ou bien un la sans mesure

Un soupir, une bouffée d’oxygène, un je t’aime

.

Il est des secondes qu’on voudrait encore retenir

Un peu d’éternité dont on ressent la douceur

Un bout d’amour comme un hamac à cœur

.

mariessourire

11 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. colettedc
    Mai 13, 2012 @ 19:32:52

    BRAVO à toi pour ce texte ! SUPERBE !
    Bonne soirée ! Bisous.

    J'aime

    Réponse

  2. berger elisabeth
    Mai 13, 2012 @ 20:04:09

    Magnifique texte, Marie, félicitations à ton âme de poète.

    J'aime

    Réponse

  3. giselefayet
    Mai 14, 2012 @ 12:14:23

    Une goutte d’éternité dans des mots qui caressent , bravo .
    Bonne journée
    Bisous

    J'aime

    Réponse

Votre avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 236 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :