Le nez du chameau ou la fable des accommodements !


Une nuit froide, alors qu’un arabe était assis dans sa tente, un chameau introduisit gentiment son nez sous le battant et regarda en disant: "Maitre, laissez-moi seulement mettre mon nez dans la tente. Il fait froid et tempête dehors."

"Certainement et bienvenue", dit le maitre en se retournant et s’endormant de nouveau,

Un peu plus tard, l’arabe se réveilla pour constater que le chameau avait non seulement mis son nez dans la tente mais aussi sa tête et son cou. Le chameau, retournant sa tête, dit : “Je vais prendre juste un peu plus d’espace si je place mes pattes de devant dans la tente. C’est difficile de rester dehors."

"Oui, tu peux entrer tes pattes de devant", dit le maitre, se déplaçant un peu pour laisser de la place, car la tente était petite.

Finalement, le chameau dit : "Puis-je entrer complètement à l’intérieur ? Je garde la tente ouverte en me tenant comme je le fais."

“Oui, oui, dit l’arabe. Entre complètement à l’intérieur. Ce sera peut-être mieux pour nous deux."

Alors le chameau s’entassa à l’intérieur. L’arabe réussit difficilement à se rendormir dans ce cantonnement encombré. Lorsqu’il se réveilla de nouveau, il était dehors au froid et le chameau avait la tente pour lui tout seul.

Conte arabe, auteur inconnu

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 236 autres abonnés