Tu m’as vu


tu m’as vu dans la lumière et tu m’as offert ta vie
quand je ne te demandais que de m’aimer…
tu m’as vu et tu as préféré plonger dans l’oubli
ton être suprême, celui que véritablement tu es

ne sais-tu que ta vie est précieuse
même si l’amour l’est plus encore
ne sais-tu que ta vie est heureuse
de t’avoir comme âme, coeur, corps ?

alors ne m’offre pas ta vie, mais juste une épaule
un sourire ou encore, rien qu’une petite boussole
l’amour nous soudera bien plus sans don de ta vie
que te restera-t-il sinon quand je t’aurai souri ?

un ailleurs là-bas


DSCI0070

chercher un ailleurs là-bas
et meilleur,  ça n’existe pas
vivre ici et aujourd’hui la vie
voilà tu viens et tu souris…

le là-bas n’est autre que le coeur
celui par qui vient tout bonheur
peu importe l’herbe dans le pré
si tu te sens tendrement aimé

oublie ce ici devenu tragique
reviens à ce qui te tiens en vie
voilà qu’ici devient magique
raconte encore ce là-bas d’ici

DSC_0120-1

Te dire


Leur dire que ce ne sont que mots d’amour

mais hélas qui ne sont que pour toujours

Leur dire aussi qu’ils ne sont pas oubliés

mais aussi que la vie est si vite passée

Te dire à toi que ce n’est pas blessure

que tu as compté pour elle, c’est sûr

Te dire à toi que c’est solitude

et c’est une nouvelle habitude

Te rappeler que je suis là

et enfin t’ouvrir mes bras

Ptit frère n’oublie pas

ces petits mots là

DSC_0155-1

Réponse reçue de la fée du lac à Bloguotin…


DSCI0173-2

En ce lac de tendresse je suis immergée

Je t’aperçois sur le bord de la rive, rêveur

Une envie se fait jour : vers toi nager

Mais le fond m’appelle encore, ensevelisseur

 

Je suis là, tiraillée entre mon envie et la raison

Tu es là, pensant à quoi ?, scrutant l’horizon

Je te vois lançant un lien dans ma direction

Serait-ce une nouvelle chaîne pleine d’attractions ?

 

Je doute, j’ai peur, partir ou rester ? M’envoler

Vers un ailleurs que je ressens en ta présence

Ou rester dans le confort de mes habitudes ancrées

Et de mes certitudes vouloir combler l’absence ?

 

Tes promesses ne sont-elles que feu de paille ?

J’ai pourtant envie de te croire, fol et grand espoir

De la rive, je m’approche, foulant les sombres soirs

Imaginant un avenir radieux à deux et sans faille.

 

Tes yeux brillent, doucement tu me tends la main

Sauras-tu défaire mes chaînes avec un mot, un geste ?

Pour un sourire de toi, j’oublie peurs et tout le reste

Le lac m’a lâché, je suis libre, allons vers demain…

Etre à sa place


Se perdre dans toute l’immensité

Se sentir si petit et pourtant vivant

Oublier l’inexorabilité du temps

Etre à sa place en toute authenticité

 

Sentir tout son être en harmonie

Vibrer et prendre tout son plaisir

Intense moment de vie sans désir

Regard au loin porté vers l’infini

 

Faire entrer tout dans son cœur

Garder en mémoire ces images

Le soleil qui brille sans ramage

Comme un moment de douceur

 

pyrénées

le chemin


le chemin appartient au temps
comme d’autres à l’aventure
puisse la tienne sans voiture
te mener à bon port, juste à temps !

IMG_3152


faire la route avec soi
de la rencontre en garder
l’essentiel, rien que soi,
comme compagnon à jamais

Il passe là sans détour


DSC_0169-1

 

Il passe là sans détour
Accrochant à ses yeux
Un nouveau toujours
Envie d’être heureux ?

 

Il passe là sans détour
Offrant un beau sourire
Plus envie de partir
S’il me faisait la cour ?

 

Il passe là sans détour
Une âme au bord du cœur
Quelque chose du bonheur
Et si c’était l’amour ?

c’est la mer qui prend l’homme


PICT0032 photo 2008-a

 

C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme

Moi, la mer, elle m’a pris, c’était un jour sans pluie, sans verre de rhum

Elle a emporté mon cœur à l’horizon, vers l’infini, pour un devenir lointain

Je n’ai plus jamais voulu autre chose que vivre avec elle mes lendemains

 

C’est pas l’homme qui prend la mer, car la mer vous transporte en des lieux

Qu’on ne peut imaginer, dans la solitude, les vents salés sous de brillants cieux

Elle nous ramène à notre place, à notre essentiel, il faut encore savoir se battre

Pour revenir sur la terre, une île perdue au milieu du bleu intense à abattre

 

C’est la mer qui prend l’homme comme au temps des souvenirs heureux

Ceux qu’on emmène avec soi, dans son cœur, qu’on découvre tant chérir

Ces souvenirs qui nous font vivre puis une lame passe, encore un enjeu

Survivre pour encore se souvenir, survivre pour pouvoir encore sourire

 

Alors mes amis, je suis si fier de vous quand sur la terre, vous savez rester

Mais, même si je suis bien avec vous, je ne peux m’empêcher de repartir

La mer m’appelle et m’appelle encore, venez me rejoindre et me chahuter

Oui encore un adieu, un autre souvenir, pour que je puisse un jour vous revenir

 

 DSCI1150

Et quand revient enfin


DSCI0809

Et quand revient enfin le jour tant espéré
Que le noir n’est qu’un reflet passé oublié
Alors le cœur n’est plus que lumière de bonheur
Effacé le temps perdu du « retardateur »

Le ciel plus bleu que bleu se fait si lumineux
Tandis que le soleil se fait plus chaleureux
Et le monde a retrouvé le sourire heureux
L’amour peut être un sentiment vertigineux

Désirs et sourires en de multiples attentions
Tout devient possible, tout pour un si bel instant
L’automne s’est transformé en verdoyant printemps
Où fleurissent en abondance joie, paix, émotion

DSCI0831

Instant de grâce et de beauté


 

Juste un instant se déconnecter de la réalité
Prendre le temps là, comme un cadeau de la vie
Se poser juste là, sans penser, et en être ravi
Regarder le soleil se lever, simple et belle vérité

DSCI0546a

DSCI0567a

DSCI0576a

DSCI0600a

DSCI0618a

 

Pendant ce temps, ouvrir grand ses poumons et inspirer fort
Profiter de l’instant présent sans se poser aucune question
Oublier de la vie les soucis, les chagrins et autres inconforts
Regarder d’un autre œil ce qui nous entoure sans interrogation

DSCI0545aDSCI0552a  DSCI0554a DSCI0556a DSCI0562a   DSCI0570a DSCI0559a DSCI0565a

Et voilà que la paix s’installe en nous, moment magique de communion
Sourire à la nature, à soi, aux autres, un bonjour à la vie, une ré-union
Instant de ressourcement où l’on se retrouve soi-même et  heureux
La vie se dévoile, tout semble plus beau, si lumineux, plus chaleureux

DSCI0608a DSCI0610a DSCI0615a DSCI0621a DSCI0617a DSCI0624a

alors ça fait du bien ?

Next Newer Entries

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 236 autres abonnés