Textophoto “le songe” de Venise


Venise nous a écrit ce texte à partir d’une photo, un texte tout en douceur qui nous emmène dans son univers. Merci à elle de nous l’avoir fait partager !  A mon tour, je vous le propose… Il est hors catégorie mais je ne pouvais pas ne pas vous le faire partager.

 

Le songe fabrique l’enfance.

Les jours de fêtes quand le songe s’installe

Le visage ne sourit plus trop préoccupé à ne rien négliger du rêve qui avance.

« Il ne faut rien négliger de ce qui aide à vivre », dit le chien gardien des rêves de l’enfance.

La musique est intense et Mozart lui même en personne s’est dérangé pour l’orchestration de cette joyeuse sieste .

Précipité dans ce sommeil diurne, l’enfant ne peut deviner la voix ensoleillée du père qui veille.

Même une puce sortie tout droit de sa chemise se serait bien gardée d’éveiller le repos du songeur.

A quoi donc rêve-t-il ?

Qu’importe la connivence entre lui et son ami est parfaite. Il avait déjà en partage la confiance et la fidélité de l’animal; le sommeil cicatrise toutes les peines. Le sommeil a cette faculté de transformer la douleur en courage.

Cet après-midi l’enfant voit toutes les manières de sentir le monde. Elles sont toutes bonnes dit son ami sur son épaule.

Le ciel n’est pas encore assez bas pour entendre bruisser les anges.

clip_image002

Venise – Saint Maximin la Sainte Baume

20 décembre 2010

Un moment magique


Cher ami,

Tu m’as dit la dernière fois que tu trouves la vie terrible, mais qu’heureusement il y a encore de belles journées. Je rajouterai que parfois, il est des moments magiques qu’on ne peut oublier.

Tu vois, je me souviens de ce soir de Carnaval à Venise, de la douceur de la température… Les costumes virevoltent autour de moi, des femmes avec leur robe et leur décolleté me sourient et me charment tout en battant de leurs longs cils derrière leur masque.

Je m’arrête sous un balcon d’où surgit mon air d’opéra préféré quand soudain l’air semble s’embraser. Mon cœur se met à battre plus fort. Je viens de voir un ange…Je ne voudrais pas que mon corps puisse me trahir. Je marche le plus calmement possible vers la plus adorable apparition que je n’ai jamais vue, enfin à part Elle. Il me faut rendre hommage à la beauté de cette femme.

C’est alors qu’elle m’aperçoit. Ses yeux me semblent être un fil à suivre, un fil ténu mais ô combien solide. Elle est habillée telle une princesse, que dis-je, une reine ! Il ne lui manque que la couronne. Je m’approche d’elle tranquillement. Puis je m’arrête en face d’elle. Dieu comme elle lui ressemble… Je ne peux m’empêcher de tomber un fugace instant dans mes souvenirs. Ses yeux à elle me ramènent à l’instant présent. Je la salue le plus élégamment possible, en hommage à sa beauté. Puis je lui tends la main, et elle me donne la sienne. Derrière moi, la foule s’est immobilisée. Je me retourne, je présente ma dame à la foule. A toute la foule.

Nous voilà marchant, elle un peu troublée mais consentante, sa main sur la mienne, moi fier comme un Seigneur ! Pendant cet instant, je me sens lié à elle comme je l’étais à Elle que j’aime tant. Tandis que le soleil se couche, colorant les nuages en rose orangé, nous faisons le tour de la place. Puis je lui rends sa liberté, non sans avoir déposé sur sa main un baiser tout de respect.

Je reprends ma route, je reprends la vie d’un autre, le temps de ce carnaval, avant de reprendre ma vie. Je ne l’ai plus jamais revu mais elle restera gravée dans ma mémoire. Tu vois, mon cher ami, comme il peut exister des moments magiques dans la vie, des moments qu’on ne peut oublier…

Ton dévoué Alban

PS : N’oublie pas notre rendez-vous au jour que tu sais, à l’heure que tu sais, au lieu que tu sais pour parler de qui tu sais.

 

Ecrit en réponse au fugace instant d’Océanelle, la photo vient du site l’internaute, et correspond le plus possible au moment magique d’Alban… sourire

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 235 autres abonnés